Prévention de la récidive : la sécurité routière en prison PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 23 Juillet 2009 14:21

Link to the english version

Vínculo para la versión española

La recommandation REC (2000) 22 du Comité des ministres du Conseil de l’Europe concernant l’amélioration de la mise en œuvre des règles européennes sur les sanctions et mesures appliquées dans la communauté préconise l’instauration de « programmes d’intervention qui consistent à apprendre aux délinquants à réfléchir aux conséquences de leur conduite criminelle, à les amener à mieux se connaître et à mieux se contrôler, à reconnaître et à éviter les situations qui précèdent le passage à l’acte et à leur donner la possibilité de mettre en pratique des comportements pro-sociaux».

L’action de sécurité routière peut ainsi participer à l’exécution des décisions et sentences pénales, au maintien de la sécurité publique et être engagée de manière à lutter efficacement contre la récidive en favorisant la réinsertion des personnes détenues en prison.

La préparation à la sortie, dans le cadre d’un aménagement de peine ou de la fin de peine, est une mission pluridisciplinaire dans laquelle la sécurité routière peut avoir un rôle fondamental.

Dans cette perspective, LASER EUROPE est intervenu dans les maisons d’arrêt de Grasse, Fleury-Mérogis et Nanterre.

Dans le cadre des orientations nationales, les Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation définissent les principes clés d’organisation et de fonctionnement de l’action de prévention, les objectifs poursuivis et les méthodes d’intervention.

LASER EUROPE  intervient auprès des personnes incarcérées (prévenues ou condamnées), pour les mesures alternatives aux poursuites, les mesures présentencielles et les mesures postsentencielles.

Les actions ont une durée de 1 à 3 jours. Elles se composent de trois parties :
Sensibilisation aux valeurs de la sécurité routière par la projection de documents vidéos adaptés
Information sur le code de la route et les différents sujets de la circulation routière
Préparation aux fonctions de secouriste
Dans les programmes de prévention de la récidive, la prise en charge doit être fortement orientée sur le passage à l’acte, le repérage et le traitement des facteurs de risque de récidive et les intérêts du détenu.

Les PPR, centrés sur le passage à l’acte, permettent d’assurer une prise en charge spécifique de certains délinquants au regard de l’analyse des faits commis.

Ainsi, les actions d’insertion et de probation se développent sous forme de groupes de parole qui s’inscrivent dans les parcours d’exécution de peines, tant en milieu fermé qu’en milieu ouvert.

Mise à jour le Vendredi, 24 Juillet 2009 12:05